Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Géopolitis21

Le lac Tchad, une particularité géographique

12 Janvier 2014 , Rédigé par hunza Publié dans #Géopolitique

Vous avez certainement entendu parler de l’assèchement de la mer d’Aral mais probablement pas de celui du lac Tchad. Et pourtant, en une cinquantaine d’années, l’un des plus grands lacs d’Afrique a perdu près de 90 % de sa superficie …

 

Description du lac Tchad :

 

Ce lac peu profond se trouve à cheval sur la frontière de 4 pays : le Tchad, le Niger, le Nigeria et le Cameroun. Il est principalement alimenté par le fleuve Chari qui prend sa source en République Centrafricaine avant de pénétrer au Tchad.

Dans les années 60, sa superficie atteignait environ 25 000 km² pour, aujourd’hui, ne plus en couvrir que 2 500 km². Pour expliquer cette baisse des eaux, certains invoquent le manque de pluviométrie, une évaporation plus intense, un ensablement provoqué par l’avancée du désert. D’autres parlent d’une conséquence de l’explosion démographique (augmentation des cultures et de l’irrigation) que connaît la région du lac Tchad qui regroupe actuellement plus de 20 millions d’habitants. 

 

Copie de lac Tchad

 

Un projet de détournement des eaux des fleuves est à l’étude pour tenter de faire remonter le niveau du lac Tchad : il s’agit du projet « Transaqua » qui devrait détourner une partie des eaux de l’Oubangui vers le lac Tchad via un canal de plus de 100 kms.

 

 

Présentation des pays riverains du lac :

 

Ils sont 4 : le Tchad, le Nigéria, le Cameroun et le Niger.

 

Le Nigéria : c’est le pays le plus puissant de la région :

 

Nigeria-copie-2

 

Sa superficie =   923 768 km²

 

Sur le plan démographique, c’est le « géant » de l’Afrique avec 168.8 millions d’habitants (1) soit la 7ème population mondiale. Sa natalité est galopante avec 6 458 000 naissances en 2011 (2).

Le Nigéria est formé de 3 grandes ethnies principales qui représentent environ 70 % de la population : les Haoussas Fulanis au nord, les Ibos au sud et les Yorubas à l’ouest. Environ 250 ethnies forment les 30 % de la population restante …

 

Anciennement colonie britannique, le Nigéria a acquis sont indépendance le 1er octobre 1960. Il est devenu une république fédérale composée de 36 Etats avec pour capitale politique Abuja quand la capitale économique demeure Lagos. A la tête du pays est élu au suffrage universel un président qui, à tour de rôle, doit être chrétien puis musulman. Car le Nigéria est un pays « divisé » en deux sur le plan religieux avec les musulmans qui vivent majoritairement au Nord et, les chrétiens et animistes, au sud.

 

C’est la seconde économie du continent après l’Afrique du Sud avec un PNB d’une valeur de 262.6 milliards de $ (1)  et un taux de croissance de 6.6 % en 2012. Cependant, le Nigéria doit tout à son secteur pétrolier et gazier qui lui fournit presque 90 % de ces recettes d’exportations et 75 % de ses recettes budgétaires.

En 2012, le Nigéria qui appartient à l’OPEP était le premier producteur de pétrole (3) devant l’Angola sur le continent africain. Ses réserves (3) sont les secondes d’Afrique après celles de la Libye. Il est toutefois à noter que le Nigéria ne disposant quasiment pas de raffineries, il doit importer son essence. Quant au gaz, il est le premier producteur africain et dispose des plus grandes réserves prouvées du continent.

Malgré cette richesse, la population nigériane est pauvre avec environ 70 % des personnes vivant avec moins de 1 $ par jour …. Les infrastructures sont peu développées et la corruption omniprésente.

 

La région du Nord qui est riveraine du lac Tchad fait partie de l’Etat du Bornoi. C’est à  Maiduguri, la capitale de l’Etat, que Mohamed Yusuf a fondé en janvier 2002 la secte Boko Haram (= « le livre est un péché » en langue haoussa) dont le but est l’établissement d’un Etat islamique « pur ». C’est aussi dans cette ville qu’eurent lieu à la fin du mois de juillet 2009 de très violents combats opposant l’armée fédérale et les membres de Boko Haram dont le chef fut pris et exécuté. Depuis, les attaques meurtrières de Boko Haram n’ont jamais cessé au nord du Nigéria et la situation y reste dangereuse.

 

Le Niger : c’est un des pays les plus pauvres du monde.

 

Niger

 

Sa superficie =   1 267 000 km²

 

Sur le plan démographique, la population nigérienne s’élève à 17.7 millions d’habitants (1) avec un des taux de natalité les plus élevés au monde puisque en 2011, on recense 777 000 naissances (2).

 

Ancienne colonie française, le Niger accède à l’indépendance le 3 août 1960. Comme au Nigéria, son régime est présidentiel.

 

Sur le plan économique, le PNB équivaut à 6.6 milliards de $. Comme au Nigéria voisin, près  des 2/3  de la population vit avec moins de 1 $ par jour. Mais, du pétrole a été trouvé dans le sous sol et, en 2013, la production de pétrole a atteint les 20 000 barils/jour sachant que le pays espère l’augmenter à 80 000 barils en 2014 dont 60 000 barils pour l’exportation.

Cependant, c’est l’uranium qui constitue la principale richesse du Niger. En 2012, le pays se plaçait au 4ème rang mondial pour la production avec 4 667 tonnes derrière le Kazakhstan, le Canada et l’Australie et disposait de la 5ème réserve mondiale derrière le Canada. La France possède d’énormes intérêts dans ce pays avec Areva qui a obtenu en 2009 le permis d’exploiter le site d’Imarouren qui est le 2ème gisement au monde derrière celui de McArthur River au Canada.

 

Mais au nord, et c’est justement là que se trouvent les mines d’uranium, le problème touareg est latent et, surtout depuis l’effondrement de la Libye, le Sahara est devenue une zone de plus en plus instable avec la présence d’islamistes affiliés à Al Qaida. Or le Niger est bien incapable d’assurer la sécurité de ses milliers de kilomètres de frontière. Ce qui permet aussi une multitude de trafics (drogue, armes et immigration clandestine vers l’Europe).

 

Au sud, le Niger possède une frontière de 1 500 kilomètres avec le Nigéria, du fleuve Niger au lac Tchad.

 

 

Le Cameroun : c’est le pays qui dispose de la plus petite frontière sur le lac Tchad.

 

Cameroun

 

Sa superficie =   475 442 km².

 

Sur le plan démographique, la population camerounaise s’élève à 21.7 millions d’habitants (1) et un taux de natalité élevé avec 716 000 naissances (2) recensées en 2011.

Environ 200 ethnies forment la mosaïque des peuples camerounais.

 

Ancienne colonie allemande puis, après la seconde guerre mondiale, divisée entre les Français et les Britanniques, le Cameroun pour sa partie française accède à l’indépendance le 1 janvier 1960. Sa constitution lui confère un régime présidentiel. Ce pays est à la fois francophone et anglophone car, en 1961, le « Southern Cameroon » qui était la partie britannique de la colonie, a décidé de rallier le Cameroun au lieu du Nigéria et c’est dans cette région que se trouvent les principaux champs pétroliers.

 

Sur le plan économique, le PNB équivaut à 25.32 milliards de $. Il recouvre une économie assez diversifiée : agriculture, mines, grumes et hydrocarbures. La production pétrolière a connu un lent déclin jusqu’en 2012 (environ 60 000 barils / jours produits) mais la découverte de nouveaux champs pétroliers devraient faire remonter la production vers 80 000 à 90 000 barils en 2013. Des champs gaziers auraient été trouvés et pourraient rapidement être exploités. Le Cameroun est aussi un pays agricole qui se hisse au 5ème rang mondial pour la production de cacao.

 

Le Cameroun dispose d’une frontière de plus de 1 400 kilomètres avec le Nigéria et le nord du pays, riverain du lac Tchad, est très éloigné à tout point de vue du littoral où se trouve concentré la vie économique avec la capitale Yaoundé et le port de Kribi. L’enlèvement dans la région de l’extrême nord du Cameroun d’une famille française avec 5 enfants en février puis celle d’un prêtre français en  novembre démontre la porosité de la frontière au nord entre les deux pays.

 

Le Tchad : comme le Niger, c’est un des pays les plus pauvres au monde

 

Tchad

 

Sa superficie =   1 284 200 km²

 

Sur le plan démographique, la population tchadienne s’élève à 12.45 millions d’habitants (1) et un taux de natalité élevé avec 511 000 naissances (2) recensées en 2011.

Environ 200 ethnies forment la mosaïque des peuples tchadiens. Cependant, la partie nord du Tchad, au-delà de la capitale, est quasiment désertique et essentiellement peuplée par des populations d’origine arabe, les Toubou, à la différence du sud du pays, très peuplé et au climat bien arrosé, peuplé par des populations d’origine noire africaine.

 

Ancienne colonie française, il accède à l’indépendance le 11 août 1960. Sa constitution lui confère un régime présidentiel. Mais de nombreux coups d’Etats ont rythmé la vie politique dans la capitale N’Djamena sans oublier la proximité de la Libye et du Soudan qui ont longtemps tenté de déstabiliser ce pays où la France qui y a toujours conservé des bases militaires est souvent intervenue militairement.

 

Sur le plan économique, le PNB équivaut à 12.89 milliards de $. Depuis les années 2000, le Tchad exploite du pétrole dans la région de Doba, près du lac Tchad, qu’un oléoduc évacue vers le port de Kribi au Cameroun. L’hydrocarbure assure 90 % des recettes d’exportation du Tchad et en 2013, 97 000 barils ont été produits.

 

 

Des questions géopolitiques liées au lac Tchad

 

Le 22 mai 1964, une commission du bassin du lac Tchad (4) est mise en place à N’Djaména avec 2 objectifs :

- prévenir et régler tous les litiges pouvant survenir entre les Etats riverains

- s’assurer de sauvegarder les eaux du lac

 

Cette commission s’est activée dans le cadre du conflit opposant le Nigéria au Cameroun lors d’une phase importante d’assèchement du lac. En effet, comme on l’a dit plus haut, les frontières entre le  Cameroun et le Nigéria étant mal contrôlées et les populations ayant l’habitude de s’affranchir de ces limites juridiques, les Nigérians ont profité de la baisse des eaux exondant des terres fertiles et des nouvelles îles pour les peupler. Le Nigéria s’arrogera même le droit d’administrer ces nouveaux territoires suscitant une réaction du Cameroun auprès de la Cour Internationale de Justice en 1994. Finalement cette dernière rendit un arrêt en 2002 confortant le Cameroun quant à ses limites territoriales au nord et enjoignant aux autorités nigérianes de se retirer dans les limites de ses frontières reconnues lors de l’indépendance ce qu’elles firent.

 

Et aujourd’hui, le principal défi à relever pour cette commission est de trouver des solutions pour éviter une catastrophe écologique même s’il n’est pas prouvé que le lac disparaitra complètement. Mais il faudra faire face à un accroissement des besoins des populations en constante augmentation qu’il ne sera pas facile de réaliser tant les finances des Etats qui la composent sont faibles. Et puis, la volonté, existe-t-elle ?

 

 

(1) = banque mondiale pour l’année 2012

(2) = statistiques de l’UNICEF

(3)  = le Nigéria a produit 2 417 000 barils de pétrole en 2012 et ses réserves sont estimées à 37.2 milliards de barils; pour le gaz, il a extrait 43 milliards de m3 et dispose d’une réserve de 5 200 milliards de m3 (BP Statistical Review of World Energy)

(4) = cette commission regroupe le Tchad, le Cameroun, le Niger et le Nigéria. En 1999, la République Centrafricaine y adhère bien qu’elle ne soit pas riveraine mais c’est dans ce pays que le Chari, principal affluent du lac, prend sa source.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ROMATOMNE Ange-Okson 20/05/2016 17:45

Les chefs d'Etats africains doivent entretenir délicatement cette région. Car elle une porté géostratégique.