Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Géopolitis21

La Pologne : ses frontières et ses minorités.

8 Novembre 2010 , Rédigé par hunza Publié dans #Géopolitique

Aujourd’hui la Pologne est un Etat à la population homogène car elle est à 99 % d’origine polonaise. Or l’histoire de la Pologne nous montre que ses frontières ont souvent été modifiées voire même effacées à deux reprises avec tous les bouleversements que cela peut entraîner sur les populations.

 

Brève histoire des frontières polonaises

 

  1. L’union avec les Lituaniens = la grande Pologne :

Au Moyen age, pour mieux assurer leur défense contre les Chevaliers Teutoniques et Porte glaives, les Polonais s’unissent au Grand Duché de Lituanie en 1386 dont les frontières touchent au sud l’empire ottoman tout en englobant une grande partie de l’Ukraine actuelle.

En 1569, la dynastie des Jagellon allant s’éteindre, les Lituaniens qui redoutent de plus en plus l’expansion russe et les Polonais signent l’union de Lublin dans laquelle les 2 royaumes sont quasiment fusionnés. Les Polonais étant démographiquement plus nombreux, ce sont eux qui pèseront le plus sur l’avenir de la Rzeczpospolita. On peut d’ailleurs dire qu’au 16ème siècle, la Pologne est devenu le plus grand Etat d’Europe.

Au début du 17ème, ils profitent du « temps des troubles » pour tenter de s’imposer en Russie. Leur armée occupe Moscou de 1610 à 1612.

 

  1. La Russie, nouvelle puissance européenne = la Pologne sous domination :

Avec l’arrivée des Romanov, la donne à l’est va être bouleversée pour la Rzeczpospolita.

Le conflit ukrainien : en 1648, les cosaques russes se révoltent contre les Polonais. Les uns sont orthodoxes, les autres, catholiques. S’ensuivent des massacres. Les cosaques finissent par s’allier aux Russes qui profitent de la situation pour s’accaparer une partie de l’Ukraine, l’Ukraine orientale ainsi que Smolensk (traité d’Androusovo en 1667).

Pierre I : ce tsar, qui veut tourner la Russie vers l’Europe, sort victorieux de la guerre du nord à l’issue de laquelle la Pologne, qui était partie prenante, devient un protectorat russe. Désormais, Moscou intervient dans la vie politique de la Pologne d’autant plus agitée que l’élection du roi dépend du vote de la noblesse.

 

  1. La 1ère disparition de l’Etat polonais (1795) :

Elle intervient en 3 étapes : 1772, 1793 et 1795.

3 pays se partagent la Pologne qui, en 1771, disposait d’une superficie de 730 000 km² et était peuplée de près de 12 millions d’habitants :

·        la Prusse = Poméranie, Grande Pologne (Varsovie) et la Mazovie.

·        La Russie : la Biélorussie, la Lituanie, l’Ukraine.

·        L’Autriche = Petite Pologne avec Cracovie et la Galicie.

 

  1. Napoléon et le Grand Duché de Varsovie :

La victoire des troupes napoléoniennes sur les Prussiens puis les Autrichiens permet la création de ce Grand Duché qui redonnera espoir aux patriotes polonais sur la restauration de leur Etat. Mais la défaite à Waterloo et le congrès de Vienne (1815) ruineront leurs espoirs.

La Prusse ne récupère pas tous les territoires de 1795 puisque Varsovie passe sous domination russe.


  1. La 1ère guerre mondiale et la restauration de l’Etat polonais :

A l’issue de la guerre durant laquelle les Polonais combattent dans les 2 camps (Puissances centrales et Empire russe), la Pologne retrouve l’indépendance le 11 novembre 1918.

A l’ouest, le traité de Versailles (1919) accorde à la Pologne des territoires qui étaient sous sa domination avant 1795 tels la Posnanie et une partie de la Prusse orientale et crée le couloir de Dantzig qui coupe l’Allemagne en deux parties.

A l’est, les frontières étant mal définies, la Pologne va tenter de recouvrer par la force ses anciens territoires tombés entre les mains des bolcheviks. Mais ces derniers vont contre attaquer et failliront faire disparaître une 2ème fois la Pologne s’il n’y avait pas eu le « miracle » de la Vistule en août 1920.

En mars 1921, le traité de Riga fixe la frontière polono soviétique.

Désormais la Pologne dispose d’une superficie de 388 000 km² peuplée de 27 millions d’habitants dont 30 % appartiennent à des minorités :

4 millions d’Ukrainiens dont beaucoup souhaitent l’indépendance.

1 million d’Allemands qui ont la nostalgie du Reich

1.5 million de Biélorusses.


  1. Le pacte germano soviétique et la 2ème guerre mondiale = la 2ème disparition de la Pologne :

Le 23 août 1939, Hitler et Staline signent le pacte qui divise la Pologne en 2. Hitler l’envahit le 1er septembre ce qui déclenche la 2ème guerre mondiale. Comme prévu, la Pologne est partagée entre l’URSS et le Reich entraînant sa seconde disparition.

De 1939 à 1945, la Pologne connait six années d’horreur durant lesquelles plus de 5 millions de Polonais sont tués. En 1941, lors de l’invasion de l’URSS, la Pologne passe entièrement sous domination allemande.

 

La Pologne et ses frontières d’aujourd’hui

 

  1. La Pologne après Yalta et Potsdam ou la réapparition de la Pologne :

En janvier 45, l’Armée rouge pénètre à Varsovie. A Yalta et à Potsdam, le sort de la Pologne est discuté entre les USA, l’URSS et la Grande Bretagne. Il y est décidé de redessiner les frontières polonaises d’avant 1939. Ainsi, après la victoire des alliés, la Pologne renaît mais son territoire se déplace de 100 km vers l’ouest. Si elle perd à l’est Vilnius et l’Ukraine occidentale, elle gagne des territoires allemands à l’ouest.

Entre 1944 et 1946 se déroulent des transferts de population. Ainsi 480 000 Ukrainiens sont déplacés de Pologne vers l’Ukraine et, inversement, 1.2 millions de Polonais sont contraints de quitter l’Ukraine pour aller s’installer dans les nouveaux territoires de l’ouest polonais en lieue et place des 3 millions d’Allemands qui en ont été chassés sans oublier tous ceux qui avaient fui devant l’avancée de l’Armée rouge.

La Pologne de 1945, c’est 24 millions habitants (très majoritairement polonais) au lieu de 35 millions en 1939 et  20 % de perte au niveau de la superficie (312 000 km²) mais avec un littoral plus long (400 km).

 

  1. Staline et la Pologne :

Staline ne respecte pas Yalta et Potsdam quant au choix politique des Polonais puisqu’à l’aide d’élection truquées, les communistes parviennent au pouvoir en Pologne en 1947. Mais pouvait-il en être autrement alors que les soldats soviétiques occupaient tout le pays. Et puis c’était une sorte de gage contre un possible esprit de revanche des Allemands pour récupérer ces territoires perdus qui avaient toujours été allemand.

 

  1. La Pologne à l’époque de Solidarité :

La Pologne est le 1er Etat du bloc soviétique à bénéficier d’élections démocratiques en 1989 soit 9 ans après la signature des accords de Gdansk et 4 ans après l’arrivée au pouvoir de Gorbatchev en URSS. C’est d’ailleurs ce dernier qui permit à la Pologne de choisir à nouveau le gouvernement de son choix.

 

  1. La Pologne contemporaine

La Pologne redevenue souveraine se met à signer plusieurs traités avec ses voisins pour confirmer ses frontières de 1945 :

  1.  
    • traité avec l’Allemagne en 1991 qui confirme la ligne Oder-Neiss.
    • traité avec l’Ukraine le 18 mai 1992.
    • traité avec la Russie  le 22 mai 1992
    • traité avec la Biélorussie le 23 juin 1992.
    • traité avec la Lituanie en avril 1994

Ses adhésions à l’OTAN en 1999 et à l’UE en 2004 lui apportent une garantie supplémentaire contre la crainte que son puissant voisin de l’est, la Russie, peut encore lui inspirer - une importante base militaire russe se trouve sur sa frontière orientale à Kaliningrad - ainsi que celle de son voisin de l’ouest, l’Allemagne, toujours susceptible de retrouver sa volonté de puissance.

 

  1. La Pologne et ses minorités à l’intérieur :

Le dernier recensement effectué en 2002 donne les chiffres suivants :

  1.  
    • 147 000 Allemands.

Des associations allemandes affirment qu’ils sont bien plus nombreux et certaines citent des chiffres dépassant le million …. ! Ces Allemands sont concentrés sur les anciennes terres allemandes à l’ouest, disposent d’écoles en langue allemande et sont représentés au Parlement par un député depuis 2008.

  1.  
    • 48 700 Biélorusses.
    • 27 000 Ukrainiens.
    • 6 000 Lituaniens.
  1. La Pologne et ses minorités à l’extérieur :

Malgré les transferts forcés de population, il reste des Polonais sur les terres historiques de la Pologne qui remonte à l’Union de Lublin.

  1.  
    • 295 000 en Biélorussie (recensement de 2009). Contrairement aux Polonais d’Ukraine, ils furent obligés de rester en Biélorussie après la fin de la 2ème guerre mondiale et ce n’est que depuis l’éclatement de l’URSS (1991) que l’émigration de ces derniers commence.
    • 140 000 Polonais en Ukraine (recensement 2001) principalement concentrés dans la région de Lvov qui était la 2ème ville polonaise avant 1945.
    • 234 000 Polonais en Lituanie (recensement 2001) qui vivent principalement dans la région de Vilnius. Ils se sont regroupés en un parti politique et disposent de députés au Parlement.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article