Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Géopolitis21

La démographie chinoise

8 Novembre 2012 , Rédigé par geopolitique2010.over-blog.com Publié dans #Géopolitique

Le 1er novembre 2010, date du dernier recensement qui a mobilisé plusieurs millions d’enquêteurs, la Chine compte 1 370 536 875 (1) habitants soit 20 % de la population mondiale. En 1953, lors du 1er recensement organisé par la république populaire, le pays totalisait « seulement » 602 (1) millions d’habitants. Ainsi, en un demi siècle, la démographie chinoise a plus que doublé. Comment la Chine peut elle gérer cette explosion démographique ?

 

 

Quelques résultats du recensement de 2010 à comparer avec ceux de 2000

 

Depuis l’avant dernier recensement réalisé en 2000 lors duquel la Chine comptait
1 265 825 048 habitants, la population s’est accrue de … seulement 73.9 millions d’habitants soit 5.9 %. La hausse est cependant inférieure à celle séparant les recensements de 1990 et 2000 qui était de 11.9 %. 

 

Augmentation de la population chinoise depuis 1953 en millions - https://sheet.zoho.com 

 

Le taux de fécondité des femmes est de 1.4 contre 1.8 en 2000.

16.6 % des Chinois ont moins de 14 ans (22.89 % en 2000) et 13.26 % ont plus de 60 ans contre 10.33 % en 2000 ce qui démontre que la Chine vieillit

665 millions de Chinois sont des citadinssoit 50 % de la population (36 % en 2000) par rapport à 2000) et 221 millions appartiennent à ce qu’on appelle population migrante qui désignent tous ceux qui ont quitté la région à laquelle ils sont administrativement rattachées.

Les hommes représentent 51.2 % de la population chinoise et pour 100 filles, on compte désormais 118 garçons à la naissance.

Il y a toutefois une nuance à apporter dans les résultats de 2010. En effet, la politique contraignante de l’enfant unique fait qu’un certain nombre d’enfants (des millions ?) n’ont pas été déclarés car cachés aux yeux de l’administration par peur des sanctions.

 

 

La politique de l’enfant unique :

 

Deng Xiao Ping qui a succédé à Mao lance en 1979 la politique de l’enfant unique. C’est l’époque où les enfants issus du  « baby boom » de la période du « Grand Bond en avant » arrivent à l’âge de la procréation mais c’est aussi le moment qu’a choisi Deng pour lancer ses grandes réformes économiques appelées les « 4 modernisations » et les maigres ressources de l’Etat doivent avant tout servir à l’économie pour améliorer les conditions de vie des Chinois.

Cette politique est officiellement annoncée le 25 septembre 1980.

Pour les familles qui se contentent d’un seul enfant, des avantages financiers et sociaux leur sont octroyés. Quant aux autres, des pénalités (amende, pénalité salariale, etc …) leur sont infligés. Seules les minorités nationales ne sont pas concernées.

En 1982, des mesures coercitives sont prises :

  • pose d’un stérilet pour une femme ayant eu un enfant.
  • stérilisation pour une femme ayant eu 2 enfants.
  • avortement dans le cas de grossesse non planifiée.

En 1984, le gouvernement assouplit ces mesures qui, en fait, sont très inégalement appliquées sur l’ensemble du territoire.

Possibilité d’avoir un 2ème enfant quand le 1er est une fille.

En 1997, on donne la possibilité d’avoir un 2ème enfant quand les parents sont eux mêmes enfant unique.

En 2002, la loi autorise d’avoir un 2ème enfant à condition de payer une sorte de taxe ce qui favorise les riches au détriment des pauvres.

 

 

Conséquence de la politique de l’enfant unique :

 

Fin d’année 2005, le gouvernement annonce que cette politique d’enfant unique a permis la naissance en moins de 400 millions d’enfants durant les 3 dernières décennies …. Mais c’est plus probablement 60 millions car tout dépend des critères de calcul. Sans oublier tous les drames humains que cette politique de la contrainte a pu provoquer chez de très nombreuses femmes … !

C’est surtout dans les villes que la limitation a le mieux été appliquée. Dans les campagnes, la population est plutôt rétive. D’abord parce que le garçon est considéré comme une force de travail mais aussi comme une « assurance vie » à la retraite. Car le garçon reste au domicile pour aider ses vieux parents alors que la fille, une fois mariée, part dans la belle famille. Sans oublier la perpétuation du culte des ancêtres assuré par le garçon (confucianisme). D’où des infanticides de filles à la naissance. Combien ? Des avortements quand le fœtus est une fille. Combien ? Voire des enfants non déclarés à la naissance. Combien ?

En 2004, le gouvernement interdit les avortements féminins sélectifs. Quant aux échographes, ils ne doivent pas communiquer sur le sexe de l’enfant …..

En 2010, le différentiel à la naissance entre le nombre de fille et de garçon est devenu important. Il y a 119 garçons pour 100 filles (moyenne mondiale est de 105 pour 100) et dans certaines régions il est même de 130 pour 100. On estime que dans 10 ans, il y aura environ 24 millions d’hommes qui ne trouveront pas d’épouses. Déjà, on parle de kidnapping de femmes ….

 

 

Quel avenir pour la Chine :

 

La population chinoise vieillit rapidement car on vit plus longtemps grâce à l’amélioration constante des soins médicaux. On compte déjà 177,6 millions de personnes de + de 60 ans. Or le taux de fécondité des femmes est de 1.4 enfants (5 dans les années 50) soit en dessous du seuil de renouvellement des populations. Donc une charge de plus en plus lourde pour les générations futures et pour l’Etat qui comme les pays occidentaux devra de plus en plus gérer les problèmes de retraites ainsi que l’augmentation exponentielle du coût des soins pour cette population fragilisée par l’âge.

De plus, la politique de l’enfant unique aura bientôt des conséquences sur le coût de la main d’œuvre. Si aujourd’hui, la Chine est « l’atelier du monde », elle le doit à sa main d’œuvre pléthorique et sous payée. Mais avec sa diminution, son coût augmentera et les produits chinois deviendront moins compétitifs au niveau des prix à l’exportation.

En attendant, avec l’allongement de la durée de vie grâce à l’amélioration de la santé, la population chinoise va continuer d’augmenter pendant des années. Or les terres cultivables sont en constante diminution …. Donc, il lui faudra importer toujours plus de nourriture. Il en est de même sur le marché énergétique où les besoins de la Chine sont grandissants pour satisfaire à la fois la production de ses usines mais aussi à l’augmentation de sa population et surtout de son niveau de vie. Or la Chine ne dispose pas de ressources suffisantes en matières premières d’où des tensions à venir sur le marché mondial où la concurrence sera de plus ne plus rude entre pays développés.

 

 

Conclusion :

 

A partir de 1985, une expérience secrète a été menée dans la région du Ycheng. Elle a montré qu’en permettant aux familles d’avoir 2 enfants tout en respectant des règles strictes, la population de cet endroit aurait moins augmenté que la moyenne nationale ….tout en préservant l’équilibre entre le nombre de garçons et de filles.

Cependant, si de hauts responsables chinois remettent en cause le bien fondé de continuer la politique de l’enfant unique, politique qui connaît déjà de nombreux aménagements (voir plus haut), celle-ci n’est pour l’heure pas remise en cause par peur d’un redémarrage incontrôlable de la natalité qui aurait des conséquences catastrophiques pour l’économie du pays. Elle continuera donc à  subir  des aménagements comme récemment à Shanghai pour faire face à au vieillissement inquiétant de sa population.

 

 

<!--[if !supportLists]-->(1)  = la population de Taiwan est comprise dans le résultat car pour la république populaire de Chine, Taiwan fait parti intégrante de son territoire.

Les chiffres proviennent du bureau national de la statistique de Chine.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

snoring aids 24/04/2014 12:42

china is the center of attention and focus for many countries as an example for the development and progress in all spheres and your article here is another great share. all i can say is very great and i wish to be back here for more in the future.