Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Géopolitis21

L’économie égyptienne en 2011

18 Février 2011 , Rédigé par hunza Publié dans #Géopolitique

 Alors que la révolution égyptienne vient de triompher en ayant obtenu le départ du président Moubarak, qu’en est-il de l’état de l’économie égyptienne en ce début d’année 2011.

 

2009

Egypte

France

PIB

188.3 milliards  $ (1)

1 923 milliards €

PIB/hab

2 269 $ (1)

30 000 €

Chômage

9.6 % ( ?)

9.4 %

Croissance

4.6 %

- 2.5 %

Inflation

10. 5 %

0.1 %

Solde commercial

- 4.4 milliards $

- 44.22 milliards €

 

 

La population :

 

Elle est estimée en 2009 à 83 millions d’habitants en 2009 (1). En 2006, lors du dernier recensement, il y avait 76.5 millions d’Egyptiens dont près de 4 millions vivaient à l’étranger.

En 2009, il y a eu 1.981 millions de naissances soit + 8.1 % par rapport à 2008 malgré la politique gouvernementale qui vise à diminuer la natalité ….

La population ne cesse donc d’augmenter dans ce pays de 997 738 km² dont seulement 35 000 km² sont habités et cultivés soit environ 4 % du territoire ! D’ailleurs, l’Egypte est de plus en plus dépendante de ses importations alimentaires. Ainsi, elle se classe au 1er rang mondial pour les achats de blé à l’étranger en 2010.

La population est très jeune puisqu’un tiers de ses habitants a moins de 15 ans. Or  le marché du travail est déjà saturé …. Les chiffres officiels du chômage tournent autour de 10 %. Il faudrait donc créer des centaines de milliers d’emplois chaque année pour à la fois résorber le chômage actuel et accueillir les jeunes qui arrivent toujours plus nombreux sur le marché du travail …. Une gageure !

De plus, l’alphabétisation des plus de 15 ans ne touche que 65 % des hommes et seulement 39 % des femmes. 

Sans oublier que 41 % de la population égyptienne vit sous le seuil de pauvreté qui est évaluée à moins de 1 $ par jour.

 

Les principales ressources de l’Egypte :

 

  • Le tourisme :

 

2008

2009

2010

Nombre de touristes

12.8 millions

12.5 millions

14.7 millions

Revenus

11 milliards $

10.8 milliards $

 

 

  • Le transfert des revenus des Egyptiens à l’étranger = 7.7 milliards de $ (1) en 2010 envoyés par les travailleurs immigrés.
  • Le canal de Suez = l’Egypte a perçu 4.773 milliards $ de droits de passage en 2010. La reprise économique aidant, l’activité du canal a augmenté puisque 17 993 navires l’ont emprunté en 2010 contre 17 228 en 2009 (2).
  • Les hydrocarbures :

 

2009

Production

Réserves prouvées

Pétrole

742 000 barils/jour

4.4 milliards de barils

Gaz

62.7 milliards de m3

2 169 milliards de m3

*Statistiques de BP

 

Bien que l’Egypte possède la plus grande capacité de raffinage d’Afrique avec 965 000 barils par jour, elle est devenue importatrice de pétrole car sa production diminue. 

Par contre, le secteur du gaz est en pleine croissance puisqu’en 2009 il représentait environ  45 % des exportations égyptiennes. Les réserves prouvées classent le pays au 3ème rang en Afrique derrière le Nigeria et l’Algérie.

Au total, en 2009, 50 % de l’énergie consommée en Egypte provient du gaz et 41 % du pétrole. L’Egypte a fait part en novembre 2006 de sa volonté de se doter d’un programme nucléaire civil pour répondre au besoin grandissant de sa consommation en électricité.

 

  • L'aide financière américaine :

En 2010, l’Egypte est le  2ème bénéficiaire de l’aide US avec 1.7 milliards de $ après celle accordée à Israël soit :

  • 1.3 milliards pour le militaire
  • 250 millions d’aides civiles

 

 

La révolution donne beaucoup d’espoir au peuple égyptien. Mais, si l’administration de Moubarak était corrompu, il y a des problèmes structurels qu’un nouveau gouvernement aura du mal à régler à court terme comme la formidable croissance de la population, l’amenuisement des terres fertiles, le déficit alimentaire à relier à la hausse des coûts des produits agricoles importés comme le prix du blé, la faiblesse de l’industrie comme celle du textile face à la montée en puissance de l’Asie. Certes, pour le moment, le gouvernement égyptien subventionne l’énergie et les produits alimentaires mais jusqu’à quand ? Car les déficits ne cessent de s’alourdir même si l’Egypte est la 2ème économie africaine en importance derrière l’Afrique du sud.

 

 

 

 Le 14 février 2011

 

 

Notes : (1) = banque mondiale et (2) = canal statistic traffic

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

buckyballs 10/06/2014 14:37

It was nice to know more about the economy of the Egypt in 2011 through this article, which you have shared here. I was able to know more about the population and many other factors through this post for my research I was doing.